Les jeux de la liberté sont faits

Caricature montrant bien la polémique autour des jeux de Pékin

Caricature montrant bien la polémique autour des jeux de Pékin

Pekin arborerait une délicieuse tunique en soie brodée dʼor si quelques taches
nʼavaient pas maculé son étoffe dʼhuile.

Lʼ étincelante vitrine que représentaient les J.O semble avoir laissée le regard de lʼopinion publique partagé entre un « produit olympique » inoubliable et la crasse grisâtre de son arrière boutique.

Les jeux les plus chers de lʼhistoire dépassaient éminemment le cadre de la simple dimension sportive et représentaient déjà depuis 2001 des valorisations bien plus déterminantes : La consécration dʼun pays prospère, harmonieux et surtout sa parfaite intégration – malgré sa différence significative avec la tradition occidentale -au sein dʼune communauté internationale encore dubitative. Les jeux étaient incontestablement la garantie dʼune respectabilité sans appel.

Le développement économique du pays a considérablement bouleversé lʼopulente mécanique communiste et sʼest institué comme un changement « civilisationnel », social, historique et politique colossal.

Comment ne pas penser que « lʼêtre » chinois aspirerait aujourdʼhui à des changements correspondant à ceux qui lʼenvironnent chaque jour ? Comment les autorités chinoises peuvent-elles sʼaffranchir des revendications logiques dʼune population qui évolue aussi ?

Ce nʼest pas tant les libertés individuelles ou la liberté de la presse qui sont en danger puisquʼelles ne connaissent pas pleinement le risque dʼexister ; cʼest davantage lʼaccomplissement personnel de lʼindividu chinois. Il est primordial de séparer la liberté dʼexpression et la liberté de la presse bien que leurs fonctions tendent à un but commun. La véritable problématique du cas chinois sʼétend sur ces deux fronts.

La si fragile liberté de lʼ appareil de presse sʼest ébranlé face aux aspirations restrictives des dignitaires chinois, pourvues dʼun attachement à la conservation de lʼautocratie.

Nier un organe si vital à une population revient à désavouer outrageusement ses plus infimes volontés dʼémancipations et de droit à la vérité.

La demande dʼun canal politique à travers lequel chaque individu pourrait exprimer son mécontentement nʼest pas illégitime. Le silence gratifie lʼimpunité du mal et prolonge à terme le peuple dans une misérable quête de violence. Lʼinstruction, la raison, la connaissance et le progrès sont une réponse de lʼhomme pour un problème absolument lié à lʼhomme.

Le Tibet est un exemple significatif des problèmes sociaux et territoriaux que traverse la Chine. Elle exhortait sa capacité à vivre harmonieusement avec les peuples qui lʼhabitent en continuant dʼexercer sur ses minorités une forte répression.
Lʼambivalence dʼun pays souligne ses fragilités internes et le détachement des peuples de leur raison. La contradiction de son ensemble se traduit par la difficulté quʼa la liberté à signifier quelque chose de précis à chacun.

Il est aussi difficile de ressentir le mal à la place du peuple concerné sans prendre le risque de sʼaffranchir des différences indiscutables qui séparent notre mécanisme de pensée et nos bases éducatives.

La liberté dans sa globalité est pour nous une nature et une préoccupation éthique. La leur reste encore une formulation, une hypothèse réservée à ceux qui ont les outils pour la penser.

Lʼempire du « milieu », sʼil tend à poursuivre sa course à la stabilité, viendra certainement à perdre son équilibre.

Jonathan Picard – blogueur intermittent pour brooksdebates

Advertisements

One thought on “Les jeux de la liberté sont faits

  1. "ma" says:

    je voulais etre le premier a poster un commentaire sur ton “premier” article ! j’ai beaucoup de plaisir à vous lire… merci bande de vieilles frites !!!… bises

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s